— 

REMERCIEMENTS 

  —

06 Décembre 2019

— DÉNONCIATION CALOMNIEUSE ET DIFFAMATION   —

22 Novembre 2019

Suite à la dénonciation calomnieuse du syndicat CFDT VIVARTE sur sa page facebook en date du 21 Novembre 2019 à l'encontre de notre délégué syndical Mr Philippe VISSE DS CFTC dépôt logistique d'Issoudun où le syndicat CFDT VIVARTE fait valoir que celui-ci travaillerait en continu, afin de soit disant casser le mouvement CFDT VIVARTE et cela depuis le lundi 18 novembre, Mardi 19 Novembre et Mercredi 21 Novembre 2019 sur toutes les équipes sur ordre, soit disant de la direction.

Ce syndicat affirme sur cette même page facebook que la direction lui offrirait le moyen de le faire avec des " heures de délégation en continue ". 

Comment la CFDT VIVARTE peut-elle dénoncer cette diffamation publique envers notre élu sur sa page facebook, sachant que celui-ci n'était pas présent sur le dépôt d'Issoudun depuis le Lundi 18 Novembre.

Afin d'être transparent envers les salariés et de rétablir la vrai vérité, nous vous en apportons les éléments qui prouvent bien que le syndicat CFDT VIVARTE accuse d'un mal sans même que le fait soit vérifié et porte surtout atteinte à l' honneur de notre élu.

Vous en jugerez pas vous même.

Ce que les salariés doivent savoir, c'est que Mr Philippe Visse a pris des jours en heures de récupération pour les 18, 19 et 20 Novembre 2019 afin d'effectuer des examens médicaux.

Convocations pris depuis de longues dates ( voir photos convocations ci-dessous )

Nous posons la question au syndicat CFDT VIVARTE

Comment, Mr Philippe VISSE peut-être à déléguer en continu sur les équipes matin, soir, nuit et journée les 18, 19 et 20 Novembre sachant que celui-ci se trouvait à la Clinique Guillaume de VARYE et ensuite au centre hospitalier Jaques Cœur de BOURGES ?

A moins que Mr Philippe VISSE est un clone ou un jumeau !!! 

Vous comprendrez qu'il ne peut-être à deux endroits en même temps !!!

Pour être encore plus transparent, chaque élu titulaire bénéficie d'heures de délégation selon les mandats obtenus lors des élections professionnelles.

A ce jour Mr Philippe VISSE a 40h de délégation par mois ( 22h en CSE et 18h en tant que délégué syndical ). Nous vous mettons donc à disposition ses bons de délégation pris sur le mois de novembre.

Vous constaterez qu'en aucun cas Mr Philippe VISSE était en délégation les 18, 19 et 20 Novembre.

Que le syndicat CFDT VIVARTE apporte la preuve que Mr Philippe VISSE était présent les 18, 19 et 20 Novembre. 

Que le syndicat CFDT VIVARTE apporte la preuve que l'on octroie des heures de délégation supplémentaires à Mr Philippe VISSE.

La CFTC VIVARTE doute fort qu'elle puisse en apporter l'affirmation.

De plus chaque élus bénéficiant d'heures de délégation ont pour obligation de remplir un bon de délégation sur son carnet personnel qu'on lui a octroyé, de le faire contre signer par sa hiérarchie et de le remettre au service RH, d'où un suivi permanent.

Mr Philippe VISSE invite donc le syndicat CFDT VIVARTE à consulter dans son local tous ses carnets de délégation ( voir photo carnets ) pour vérification et propose même à ce syndicat de porter plainte contre la CFTC VIVARTE devant les tribunaux pour discrimination syndicale, pour octroi supplémentaires d'heures de délégation offertes gracieusement soit disant par la direction.

Nous pensons réellement que le syndicat CFDT VIVARTE risquera une fois de plus de se faire débouter par les tribunaux si il attaquait le syndicat CFTC VIVARTE. Mais que ce syndicat le fasse si il juge que la direction a recours à ce genre de pratiques. 

Il est vrai que nous sommes en période d'élections magasins + siège La Halle.

Tout est bon pour casser le syndicat CFTC VIVARTE, qui pour l'instant est le syndicat majoritaire de l'enseigne La HALLE. Que ça déplaise au syndicat CFDT VIVARTE

Désormais la CFTC VIVARTE laisse recours à Mr Philippe VISSE pour la suite qu'il donnera à ces attaques diffamatoires du syndicat CFDT VIVARTE .

Si demain, Mr Philippe VISSE se porte partie civile suite à ces attaques diffamatoires à son égard, le syndicat CFTC VIVARTE en fera de même pour défendre son élu.

                        Bon signé le 15 Novembre 2019 par Mr Visse et sa chef d'équipe 

Convocations clinique Guillaume de VARYE et centre hospitalier Jacques coeur de BOURGES

                                     Bons de délégation pris sur le mois de Novembre 2019

A savoir que le bon N°07186 a été fait pour le suppléant de Mr VISSE ( 30 min à redonner sur la journée du 28 Octobre ) et que le bon N°07187 a été annulé et refait pour la journée du 15 Novembre 2019.


Invitation et mise à disposition pour le syndicat CFDT VIVARTE ci-dessous si il le souhaite de                             consulter les carnets de délégation de Mr Philippe VISSE. 

 LA CFTC SIGNATAIRE DE L'ACCORD EN FAVEUR DE L'EMPLOI DES PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP

05 Novembre 2019

                                                     L'accord ci-dessous à télécharger

LA CFDT DÉBOUTÉE et CONDAMNÉE...

22 Octobre 2019


La CFDT a été déboutée et condamnée par le tribunal d'instance de Châteauroux concernant la dénonciation des élections des établissements logistiques.

                                                             Ci-dessous le délibéré

— 

Vivarte annonce des négociations exclusives avec Thierry Le Guénic, Stéphane Collaert et Log'S pour San Marina

 —

22 Octobre 2019

Le groupe d'habillement Vivarte (La Halle, Caroll, Minelli), qui poursuit sa stratégie de revente des actifs, a annoncé mardi être entré en "négociations exclusives" pour céder son enseigne de chaussures San Marina et sa filiale logistique SMC Services à un attelage formé par Stéphane Collaert, Thierry Le Guénic - duo d'investisseurs à qui il a déjà vendu Cosmoparis et Chevignon - associés au spécialiste logistique Log'S.

Si cette opération se concrétise, les nouveaux propriétaires reprendraient "l'ensemble des points de vente et du personnel de San Marina", qui a dégagé en 2018 un chiffre d'affaires de 110 millions d'euros, précise un communiqué de Vivarte, mais aussi la structure SMC Services et ses salariés.
L'opération concerne en effet également cette filiale de Vivarte, SMC Services, logisticien et prestataire de services des marques de chaussures de centre-ville du groupe - qui comprend, outre San Marina, également Minelli - basé à Aubagne (Bouches-du-Rhône).

Cette société s'inscrit dans la continuité de l'activité du spécialiste de la logistique et du transport, Log'S, qui a déjà précédemment acquis la plateforme logistique des activités de Chevignon, Kookaï et Naf Naf, d'autres ex-enseignes de Vivarte, détaille le communiqué.
Une fois son rachat acté, San Marina, créée en 1981, "disposerait désormais des moyens financiers et humains nécessaires à la poursuite de son repositionnement stratégique et ainsi à sa croissance pérenne", ajoute le communiqué.
San Marina dispose de 218 points de vente en France métropolitaine et dans les DOM-TOM, 12 magasins à l'étranger et d'un site de commerce en ligne.
Thierry Le Guénic et Stéphane Collaert, qui se sont récemment portés acquéreurs de la marque de lingerie Maison Lejaby, de Chevignon et de Cosmoparis, "poursuivraient avec San Marina leur stratégie d'acquisition de marques iconiques françaises, qui se distinguent par des identités et des savoir-faire singuliers".
"En faisant le choix de Thierry Le Guénic, Stéphane Collaert et du groupe Log'S, Vivarte confierait en toute sérénité San Marina et SMC Services à un trio d'experts qui propose un projet entrepreneurial solide et ambitieux (...). Ainsi, Vivarte pourra poursuivre le recentrage de ses activités et de ses moyens sur La Halle, Caroll et Minelli", affirme Patrick Puy, le président de Vivarte, cité dans le communiqué.

Craintes des syndicats

Jean-Louis Alfred, délégué CFDT, "craint qu'ils opèrent comme pour Chevignon et Cosmoparis (...) Vivarte fait un gros chèque à un repreneur, qui les mettra en faillite un an, voire un an et demi plus tard, avec des salariés qui perdront leur emploi et se retrouveront à la rue avec le minimum légal". "Cela permet à Vivarte de se désengager et d'éviter le coût d'un PSE (plan de sauvegarde de l'emploi, NDLR) ou d'une restructuration", a-t-il estimé auprès de l'AFP.

Pour son collègue de la CGT, Karim Cheboub, Patrick "Puy poursuit son démantèlement méthodique de tout le groupe, ce qui est la feuille de route des actionnaires", avec selon lui une "même stratégie", celle de "céder la totalité du groupe en 2021".
"On continue de démanteler un groupe fleuron de la chaussure et de supprimer des emplois : on en a juste marre", s'est insurgé pour sa part Gérald Gautier (FO)

LA CFTC SIGNATAIRE DES NAO

11 Octobre 2019

                                                       Voir l'accord signé ci-dessous

NAO 2019 CHEZ MINELLI

02 Octobre 2019


— 

La Halle : nouvelles nominations à la direction sur fond de restructuration

  —

02 Octobre 2019

Depuis le début d'année, les modifications d'organigramme s'enchaînent au sein de La Halle. Après avoir recruté un nouveau directeur international en mars et changé de directeur général en mai - Stéphane Roche remplaçant Philippe Thirache -, l'enseigne de mode du groupe Vivarte a opéré deux nouvelles nominations au sein de son équipe de direction.

Tout d'abord, Guillaume Antonietti a pris le 1er octobre la direction de la transformation client, un poste auparavant occupé par Fabrice Obenans. Il « pilotera les activités marketing pour les élargir à la transformation client, et ainsi accélérer l'adaptation de ses magasins aux défis du retail », précise La Halle dans un communiqué.Spécialiste du conseil en matière de relation avec les consommateurs, Guillaume Antonietti est passé en début de carrière par les cabinets Kantar, TNS Sofres et Ipsos avant de fonder l'institut Côté Clients en 2006, puis Brand Birds en 2017, « une application mobile permettant aux marques de créer, d'interroger et d'analyser des panels exclusifs de clients et de collaborateurs ». Depuis mars 2018, il occupait le rôle de directeur associé du groupe BVA.Succédant à Matthieu Penverne, Olivier Sanchez Menette occupe quant à lui la position de directeur du sourcing de la chaîne. Il est pour l'instant établi en France mais sera basé à Hong Kong en 2020 pour accompagner « la relance des activités chaussures de La Halle », et aider « l'enseigne à moderniser sa logistique et sa gestion des achats ».Olivier Sanchez Menette conseillait depuis deux ans la maison Chanel vis-à-vis de ses deux sites de production de souliers en Italie, après avoir construit sa carrière chez Decathlon. Au sein de l'enseigne d'articles de sport, il a dirigé le magasin de Créteil de 1984 à 1990, avant de diriger Decathlon Espagne puis Portugal. Il devient ensuite directeur général du centre technologique mondial du chaussant de la société nordiste en 2005, et endosse le rôle de responsable de l'acquisition des talents de Decathlon Chine de 2013 à 2017.Appartenant à un groupe qui est en train de passer aux mains de ses créanciers par le biais d'une fiducie, La Halle opère une restructuration occasionnant la fermeture de magasins non rentables et la fusion de ses deux entités en début d'année (vêtements et chaussures). La chaîne aux 860 magasins a généré 873 millions d'euros de ventes en 2018, en chute de 2,5 % par rapport à 2017.

Conférence BrandBirds au salon Stratégie Clients le mercredi 19 avril 2017 à 16h BrandBirds est une startup innovante fondée par des spécialistes des études et de l'intelligence client. A travers nos missions, nous apportons au monde managérial des outils exclusifs pour développer la culture client des organisations et brancher le client sur le système nerveux de l'entreprise. • Présentation de l'application BrandBirds pour systématiser la voix du client et celle des collaborateurs et accompagner la transformation culturelle des entreprises. Animateur : • Guillaume ANTONIETTI, PDG et Fondateur, BRANDBIRDS 

NOMINATIONS A LA HALLE —

02 Octobre 2019

La Halle (Vivarte) est heureuse d'annoncer les nominations de Guillaume Antonietti et d'Olivier Sanchez Menette respectivement aux postes de Directeur de la Transformation client et Directeur du Sourcing de La Halle. Ces deux nouveaux talents viennent compléter une équipe pleinement dédiée à la modernisation et la reconquête de l'enseigne familiale de l'habillement et de la chaussure.

— NAO 2019 DERNIÈRES PROPOSITIONS DIRECTION—

 29 Septembre 2019

La CFTC des Salariés VIVARTE vous fait part des dernières propositions de la Direction concernant les négociations annuelles et obligatoires de 2019

Dépôts Logistiques  MALTERIE et ISSOUDUN

SIÈGE et MAGASINS

RAPPEL DES FAITS

 23 Septembre 2019

Petit rappel, A réécouter....

Il y a 3 ans, à quelques jours près, la CFTC Vivarte avait encore vu juste, le 21 Septembre 2016, sur les ondes de RTL, ce soir là, dans le journal de Marc Olivier FOGIEL, un élu CFTC Vivarte dénonçait déjà des centaines de fermetures de magasins La HALLE et des licenciements.
A aujourd'hui en 2019, plus de deux cents magasins ne seraient plus contributifs ( 250 selon nos sources )
D'où encore, notre inquiétude pour l'avenir des salariés magasins et logistique. 

  — 

Vivarte : Patrick Puy confirme la prise de pouvoir des créanciers et n'exclut pas d'autres cessions

  —

11 Septembre 2019

C'est la suite logique de l'incapacité d'un groupe de mode à rembourser sa dette qui se profile aujourd'hui. Vivarte, qui a indiqué en juillet qu'il ne parviendrait pas à respecter l'échéance de sa dette de 300 millions d'euros fixée en octobre, passera bel et bien aux mains de ses créanciers par un mécanisme de fiducie que ces derniers ont accepté, a annoncé son dirigeant Patrick Puy au micro de France Info récemment.

Concernant le plus récent bilan financier du groupe, sur l'exercice bouclé en août 2019 mais pas encore consolidé, Patrick Puy « pense qu'il y aura un résultat net positif ». 

« Je ne suis pas fier du fait que les actionnaires aient perdu, mais je suis heureux que l'entreprise se retrouve avec 200 millions d'euros de cash disponible et zéro dette », commente le dirigeant, ajoutant que les fonds devenus maintenant actionnaires sont notamment Alcentra, Anchorage, Hayfin et Oaktree.
D'autre part, alors que l'enseigne de chaussures Minelli n'a pas trouvé preneur et a donc été retirée de la vente cet été par le groupe, Patrick Puy affirme que San Marina sera quant à elle bien vendue avant la fin de l'année, sans vouloir dévoiler le nom du potentiel acquéreur. « Pour Minelli, je ne veux pas tout mettre sur le dos des gilets jaunes, mais on est dans un monde où l'on a des seuils à respecter et il suffit de pas grand-chose pour qu'on passe du mauvais côté de la barrière, et c'est ce qui s'est passé. Le monde financier a vu que l'on était dans cette difficulté-là, et les investisseurs ne se sont pas précipités. On aurait pu vendre Minelli, mais pas à un bon prix, donc on le garde ».
Suite aux très nombreuses cessions intervenues ces deux dernières années (André, Naf Naf, Chevignon, Kookaï, Besson, Cosmoparis...), la possibilité d'un démantèlement complet, avancée de longue date par les syndicats, est à nouveau ravivée par ces derniers.
« On a aujourd'hui les moyens de se développer, on ne les avait pas hier », maintient Patrick Puy, invoquant le chiffre de 70 à 75 millions d'euros d'investissements. Reste que le groupe ne comporte aujourd'hui plus que les marques La Halle, Caroll, et Minelli. : « Est-ce qu'ils voudront garder toutes les enseignes ? Probablement pas, ce sont des fonds de dette. Donc le groupe risque d'avoir à nouveau des cessions. Mais ce qui m'intéresse moi, ce n'est pas le groupe, mais le futur de chaque enseigne. Tout ce qu'on a vendu se retrouve aujourd'hui dans de bonnes mains », avance le dirigeant, qui n'a pas souhaité pas répondre à l'interrogation 'est-ce que Vivarte existera toujours dans deux ans ?'.
Enfin, questionné ensuite sur la possible fermeture de 200 à 300 magasins La Halle, il rétorque : « on a engagé un programme de fusion de La Halle aux chaussures et de La Halle aux vêtements, qui apporte beaucoup de richesse. Oui probablement il y aura des fermetures de magasins, mais à effectif constant ».